Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Un marché précolombien traumatisé - Le Journal des Arts - n° 308 - 4 septembre 2009

Malvoisin Armelle - 642 mots - Le Journal des Arts n° 308 - 4 septembre 2009

Un marché précolombien traumatisé

642 mots - Le Journal des Arts n° 308 - 4 septembre 2009

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Les pays d’Amérique latine essayent d’empêcher les ventes publiques d’objets issus leurs territoires, mais les professionnels résistent.

Depuis cinq ans, les ventes aux enchères françaises d’objets archéologiques sont la cible de pays d’Amérique latine qui revendiquent la propriété de ces pièces au nom de la protection de leur patrimoine. Au premier rang de ces États plaignants figurent le Mexique, la Colombie et le Pérou, suivis de l’Équateur, l’Argentine et le Costa Rica. Leurs interventions systématiques n’ont d’autre but que de compromettre la tenue de ventes publiques internationales dans cette spécialité, au [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Jacques Blazy, expert en art précolombien, Paris

On parle souvent du pillage, mais qu’en est-il des faux ?
C’est un important problème dans l’art précolombien. Il faut se faire bien conseiller et acheter dans les bons endroits pour ne pas se laisser abuser. Le pedigree d’un objet, c’est-à-dire sa provenance garantissant une traçabilité de longue date sans faille, est une indication rassurante. Les analyses scientifiques apportent des réponses. Ainsi, le test de thermoluminescence précise la date de la dernière cuisson des terres cuites. Pour les objets en or, souvent contrefaits, il faut se référer à l’avis de Robert Sonin à New York ou de Warwick Bray à Londres. Ces deux sommités mondiales spécialistes de l’identification de la métallurgie précolombienne sont les seules dont l’expertise en la matière est reconnue internationalement. Reste une énorme difficulté concernant la sculpture en pierre, en particulier la statuaire mexicaine des cultures olmèque, Guerrero et Teotihuacán, qui demeure la plus recherchée et donc la plus copiée. Il existe aujourd’hui des tests de microanalyse de surface qui fournissent certaines indications, mais malheureusement leur interprétation varie souvent d’un laboratoire à l’autre. Il faut dans ce cas recueillir un maximum d’informations sur l’objet, savoir lire entre les lignes et se poser les bonnes questions. On doit se méfier des œuvres en pierre surdimensionnées, réalisées dans des matériaux magnifiques et qui seraient trop parfaitement sculptées. Il faut aussi vérifier que le prix demandé (ou l’estimation proposée) pour l’objet n’est pas trop inférieur à la valeur réelle d’une pièce comparable, ce qu’on appelle un faux prix.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France