Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Marché virtuel, de nouveaux intermédiaires apparaissent, part II - Le Journal des Arts - n° 52 - 16 janvier 1998

Burton Jane, Girard Joël - 919 mots - Le Journal des Arts n° 52 - 16 janvier 1998

Marché virtuel, de nouveaux intermédiaires apparaissent, part II

La timidité des acteurs traditionnels favorise le développement des sites collectifs

919 mots - Le Journal des Arts n° 52 - 16 janvier 1998

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Des sociétés spécialisées d’un nouveau genre apparaissent sur le marché de l’art. Se posant en interface entre les acteurs primaires du marché que sont galeries, commissaires-priseurs, maisons de vente, antiquaires... et ce nouveau médium, elles commercialisent banques de données et espaces commerciaux virtuels.

Avec la globalisation du marché et l’ouverture d’Internet, la bataille est rude pour contrôler le marché de l’information et de la communication. L’enjeu consiste, pour les nouvelles sociétés spécialisées – adossées en général à une activité d’édition, soit traditionnelle, soit multimédia –, à s’imposer comme fournisseurs d’informations vitales au marché et comme des intermédiaires fédérateurs et efficaces pour palier la sympathique mais peu efficace “anarchie” du Net. Avec ces services, payants, l’éthique [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Adec lance le Cac 40 du marché de l’art

Spécialiste reconnu des résultats de vente d’œuvres d’art, Adec arrive en force sur l’Internet. Créée il y a dix ans par Philippe Michel, la société installée dans la région lyonnaise entend connaître avec le Web la même réussite qu’avec ses annuaires « papier », ou même son cédérom dont la version d’actualisation est annoncée pour le mois de juin. Depuis quelques mois, sur « artmarket.com » ou « adec.com », un millier de professionnels et collectionneurs consultent quotidiennement le calendrier des ventes internationales mis à jour en temps réel et les résultats d’adjudication des ventes d’art cataloguées. Tel François Tajan qui, quoique prétendant « ne toujours pas savoir se servir d’un Minitel », reconnaît « la qualité des informations fournies par les prestataires de services comme Adec, essentiels aux professionnels ». « Le site a nécessité un investissement considérable et six mois de développement de programmes, explique Josette Mey directrice du marketing de la société. Il est en français et en anglais, et il sera disponible à terme en allemand et en espagnol ». La récolte, la saisie et le traitement des annonces et résultats de ventes, exploités ensuite sur différents supports, dont l’Internet, mobilisent près de dix personnes à plein temps. L’innovation majeure d’Adec, pour cette année, sera la mise en ligne, opérationnelle dès la fin de ce mois, d’« art market index ». Conçu comme un outil d’aide à la prise de décision et d’analyse économique du marché de l’art, il diffusera une cote du type « Cac 40 » pour la Bourse de Paris ; une cote calculée à partir des valeurs réelles communiquées par près de 750 maisons de vente à ce jour et d’ici à fin 1998, par près d’un millier. Cet indice livrera quotidiennement la tendance générale du marché de l’art ainsi que des tendances pour des « valeurs » plus spécifiques : par type de support – dessin, peinture, photographie, sculpture...– et par genre – art ancien asiatique, peinture contemporaine... Accessible en ligne, ce service sera, comme tous ceux proposés aux professionnels par Adec, facturé à l’usage. « Avec le Minitel, nos services étaient facturés à la durée, explique Josette Mey. Avec l’Internet, c’est à la requête et avec une sécurité de paiement absolue », assure-t-elle.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France