Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Samaritaine. Du nouveau

Samaritaine. Du nouveau

Après moults rebondissements, les bâtiments rouvriront en 2013.

Le Journal des Arts - n° 301 - 17 avril 2009

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le 9 avril, les participants au comité de site sur l’avenir de la Samaritaine ont enfin tranché sur le devenir du lieu, et scellé le sort de l’ancien grand magasin.

PARIS - Ni nouvel espace commercial ni lieu culturel, l’ensemble de bâtiments Art déco sera transformé, à l’horizon 2013, en un espace hybride réunissant un magasin de proximité, des bureaux, un centre de congrès et de conférences, une crèche de 60 berceaux, 7 000 mètres carrés de logements sociaux ainsi qu’un hôtel de luxe, implanté côté Seine, dans la partie la plus prestigieuse de l’ensemble. La Mairie de Paris a validé cette proposition, au motif que les espaces de bureaux ont perdu 20 % de leur superficie par rapport au projet présenté lors du précédent comité de site, en octobre 2008. Deux mois après cette présentation houleuse, en décembre 2008, les représentants de la Fondation Cognacq-Jay, créée par les fondateurs du grand magasin, avaient démissionné du conseil d’administration de la Samaritaine pour protester contre le projet mené par le groupe LVMH, actionnaire majoritaire. Leur départ a laissé la voie ouverte à une négociation directe entre la Ville de Paris et le groupe de l’industrie du luxe. Qui ont rapidement trouvé un terrain d’entente.

La Ville devra toutefois réviser le plan local d’urbanisme (PLU), qui prévoyait l’implantation d’un grand magasin sur le site. Le PLU sera donc adapté une nouvelle fois pour satisfaire aux exigences du groupe LVMH. Avant que le tribunal administratif ne s’en mêle (lire le JdA no 298, 6 mars 2009, p. 5), les dispositions relatives aux espaces verts ont en effet permis de lancer le projet de « Fondation Louis-Vuitton » dans les espaces protégés du bois de Boulogne. En 2005, la Samaritaine a été fermée brutalement pour des raisons de sécurité. La rumeur avait alors couru, avec grande insistance, que le groupe souhaitait y installer une fondation. C’était avant que le nouveau PLU parisien ne soit adopté. Rendant possible un projet, plus ambitieux, dans l’Ouest parisien.

Sophie Flouquet

EN SAVOIR PLUS
L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France