Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > À deux, c’est mieux - Le Journal des Arts - n° 300 - 3 avril 2009

Marozeau Maureen - 378 mots - Le Journal des Arts n° 300 - 3 avril 2009

Expositions

À deux, c’est mieux

378 mots - Le Journal des Arts n° 300 - 3 avril 2009

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

L’exposition monographique n’est-elle plus de mise ?

L’abondance récente d’expositions conjuguant les rapprochements entre deux, voire trois artistes, tend à le faire penser. Faut-il y voir le reflet d’une évolution de la recherche en histoire de l’art ? Si les possibilités d’études monographiques d’artistes méconnus sont loin d’être épuisées, la connaissance des grands maîtres est aujourd’hui telle qu’elle ne peut qu’inviter à un renouvellement scientifique et intellectuel du genre. Dénoncées, souvent à tort, comme une manipulation commerciale du public et des œ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Et aussi…

1995|Dans « Rembrandt/Not Rembrandt », le Met (New York) réévalue publiquement l’authenticité des tableaux du maître dans ses collections. Moins de la moitié sont alors reconnus par la communauté scientifique.

1995|« Trésors cachés et révélés » à l’Ermitage (Saint-Pétersbourg) et « Sauvés à deux reprises » au Musée Pouchkine (Moscou) dévoilent les œuvres saisies par l’armée soviétique dans les collections publiques et privées de l’Allemagne nazie.

1996|125 chefs-d’œuvre absolus des musées du monde entier sont rassemblés en dehors de tout propos scientifique pour « Rings : five passions in world art », organisée au High Museum d’Atlanta à l’occasion des Jeux olympiques.

2004|1,2 million de visiteurs se pressent à la Neue Nationalgalerie de Berlin pour y découvrir les chefs-d’œuvre du MoMA, prêtés le temps des travaux de rénovation du musée new-yorkais.

2008|La Russie, inquiétée par les requêtes des héritiers Chtchoukine et Morozov, hésite jusqu’au dernier moment à prêter ses œuvres à la Royal Academy de Londres, pour « From Russia ».

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France