Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Tête à tête : « HCB » et Sir Ernst - Le Journal des Arts - n° 55 - 27 février 1998

Gombrich Ernst-Hans - 1757 mots - Le Journal des Arts n° 55 - 27 février 1998

Tête à tête : « HCB » et Sir Ernst

La mystérieuse alchimiede la ressemblance

1757 mots - Le Journal des Arts n° 55 - 27 février 1998

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Il y a un mystère de la ressemblance dans le portrait en général, que l’on songe à la sculpture, au dessin, à la peinture ou à la photographie – un mystère, pour ne pas dire un paradoxe, rarement apprécié à sa juste mesure 1.

Car, enfin, l’impression de vie repose d’ordinaire sur le mouvement. Alors, comment peut-il exister des images fixes qui arrivent à donner ainsi l’impression de se trouver en tête-à-tête avec une personne réelle, tous ces chefs-d’œuvre de l’art du portrait qui perdurent dans notre imagination, telle La Joconde de Léonard de Vinci, ou peut-être Le Cavalier souriant de Frans Hals ? Parmi ceux dont on connaît le modèle, on pense au buste de Voltaire sculpté par Houdon, et à [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Les artistes du printemps

De Londres à Venise, en passant par Bruxelles, Rennes, Le Cateau-Cambrésis et Paris, le printemps apporte une brassée d’expositions, consécrations, découvertes ou redécouvertes. Henri Cartier-Bresson fête ses quatre-vingt-dix ans : l’un des historiens de l’art les plus reconnus, Sir Ernst-Hans Gombrich, analyse l’œuvre du photographe et dessinateur à la lumière des grands portraitistes. Matisse était un grand voyageur, pourtant son périple océanien est particulier : il n’en a recueilli les fruits que quinze ans après son retour. Picasso, lui, était plutôt casanier. C’est au cours d’un unique séjour en Italie qu’il travaille au rideau de scène de Parade. Magritte détestait la publicité, mais les publicitaires ont puisé largement dans son humour subversif. Depuis la fin des années quatre-vingt, Simon Hantaï refusait d’exposer. Il sort aujourd’hui de sa réserve. Connaissez-vous Jacques Blanchard, qui fut pourtant qualifié de “Titien français�? dans les années 1630 ? Découvrez la diversité des peintres romains baroques de la collection Lemme. Ces pages vous offrent un avant-goût d’expositions que vous retrouverez dans les prochains JdA et dans le Magazine des Expositions.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France