Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Berlin recentre ses collections - Le Journal des Arts - n° 64 - 8 juillet 1998

Rozell Hopkins Mary - 603 mots - Le Journal des Arts n° 64 - 8 juillet 1998

Berlin recentre ses collections

La Gemäldegalerie rouvre au Kulturforum

603 mots - Le Journal des Arts n° 64 - 8 juillet 1998

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

L’événement phare, cet été à Berlin, est la réouverture de la Gemäldegalerie. Cette très belle collection de tableaux anciens, jusqu’alors dispersée, vient d’être rassemblée dans un nouveau bâtiment au Kulturforum, aux côtés de la Neue Nationalgalerie, du Musée des arts appliqués, du Cabinet des arts graphiques, de la Bibliothèque d’art et de la Philharmonie. Grâce à sa position centrale et à son extraordinaire concentration de monuments et de musées, ce complexe culturel devient le rendez-vous obligé des amateurs d’art.

L’installation des collections de la Gemäldegalerie dans un bâtiment unique, situé au cœur de Berlin, vient symboliquement couronner la réunification allemande. Après la Seconde Guerre mondiale, les tableaux qui se trouvaient à Berlin-Est sont restés sur l’île des Musées, alors que ceux qui avaient été cachés dans les mines de Thuringe, découverts par les troupes d’Eisenhower, ont été acheminés dans le quartier de Dahlem, à Berlin-Ouest. Au cours des années soixante, les 1 600 peintures récupérées dans ce [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

À voir

ARNOLD BÖCKLIN, GIORGIO DE CHIRICO, MAX ERNST, jusqu’au 9 août, Neue Nationalgalerie, Potsdamerstraße 50, tél. 49 30 266 26 62, tlj sauf lundi 10h-20h, le week-end 11h-20h.Chirico et Max Ernst n’ont jamais caché leur admiration pour la technique et la thématique symboliste du peintre suisse Böcklin. L’exposition, venue de Zurich, confronte l’œuvre des trois artistes.
LYONEL FEININGER, jusqu’au 11 octobre, Neue Nationalgalerie.De ses débuts comme caricaturiste à Berlin au New York de l’après-guerre où il développe son style linéaire abstrait, en passant par le Cubisme à Paris et le Bauhaus à Weimar, cette rétrospective présente quelque 130 tableaux de Feininger, parmi lesquels figurent la plupart de ses chefs-d’œuvre, comme les séries Manhattan, et de nombreux inédits.
DÜRER, HOLBEIN, GRÜNEWALD, jusqu’au 23 août, Kupferstichkabinett, Matthaïkirchplatz 4, tél. 49 30 266 20 01, tlj sauf lundi 9h-17h. Le dessin allemand gagne ses lettres de noblesse au tournant des XVe et XVIe siècles. Outre les chefs-d’œuvre d’Holbein le Jeune, Dürer et Grünewald, cette période est illustrée par 180 travaux d’une vingtaine de maîtres allemands et suisses, d’Albrecht Altdorfer à Baldung Grien.
ILYA KABAKOV, “TREATMENTS WITH MEMORIES�?, jusqu’au 30 août, Hamburger Bahnhof, Invalidenstraße 50-51, tél. 49 30 39 78 34 11, tlj sauf lundi 10h-18h, week-end 11h-18h.Poursuivant leur travail sur l’installation totale qui met en exergue certains aspects sociaux ou politiques de notre monde en faisant appel à l’expérience personnelle du public, Ilya et Emilia Kabakov ont recréé sur six salles l’architecture, le mobilier et l’ambiance d’un hôpital russe.
KUNSTHALLE, Chausseestr.119/120, tél. 49 30 283 85 278, tlj sauf lundi et dimanche, 12h-18h ; vendredi et samedi, 12h-20h.Il manquait à Berlin un centre d’art contemporain. Un groupe de galeristes, de conservateurs, de critiques et d’architectes vient de créer une kunsthalle dans un supermarché désaffecté du centre-ville, malheureusement voué à la démolition en octobre. Au programme de ce trop court été : Isa Genzken, Albert Oehlen, Martha Rosler, Zobernig et des représentants de la génération des années quatre-vingt-dix.
NOUVELLES ANTIQUITÉS DANS L’ANCIEN MUSÉE, Alte Museum, Preußischer Kulturbesitz, Bodestraße 1-3, tél. 49 30 20 90 50, tlj sauf lundi 10h-18h.La collection Bellori d’antiquités grecques et romaines de Berlin, constituée il y a trois cents ans, a connu un sort comparable à celui de la Gemäldegalerie. Divisée en deux après 1945, elle vient de regagner intégralement son établissement d’origine, dû à l’architecte néoclassique Schinkel : l’Alte Museum.

À lire

Henning Bock, La galerie de peinture de Berlin, RMN-Le Seuil, 128 p., 170 ill. couleurs, 150 F., ISBN 2-7118-3601-0.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France