Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Un marché loin des clichés - Le Journal des Arts - n° 286 - 5 septembre 2008

Tavernier Gisèle - 808 mots - Le Journal des Arts n° 286 - 5 septembre 2008

Photographie

Un marché loin des clichés

808 mots - Le Journal des Arts n° 286 - 5 septembre 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La photographie du XIXe siècle peine à séduire les collectionneurs. La qualité des images proposées est parfois en cause. Mais les pièces uniques attirent toujours les amateurs.

Le marché international de la photographie XIXe s’étiole. Si les pièces rares continuent à faire leurs prix, les images de qualité comme la clientèle font défaut. À Paris, les ventes à thème et quelques niches servent de valeur refuge. Une belle enchère ne fait pas un marché. « Aujourd’hui, les chefs-d’œuvre de la photographie ancienne ne sont accessibles qu’à dix collectionneurs privés dans le monde », constate l’expert Grégory Leroy. Le 7 avril dernier, chez Sotheby’s, à New York, un particulier [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Grégory Leroy, expert en photographie chez Sotheby’s

« Eduquer le goût des collectionneurs »



Quel est l’état du marché de la photographie ancienne ?

Malgré un intérêt historique évident et une certaine profusion de matériel, notamment à Paris, le marché meurt, car il compte peu d’intervenants. L’évolution du Salon Paris Photo montre qu’un virage net a été pris depuis six ans vers le contemporain, puisque l’intérêt du public pour le XIXe siècle est en train de se tarir au profit du glamour, du nu et de la photo de mode. Cet intérêt pourrait renaître à Paris à condition pour les maisons de ventes d’éduquer le goût des collectionneurs.

Comment ranimer ce marché ?

Les musées qui comptent parmi les plus gros acheteurs achètent peu chers car la concurrence est faible. Trois daguerréotypes ont été vendus au Musée d’Orsay à Paris entre 12 000 et 15 000 euros la pièce chez Artcurial en 2006. Les prochains pics d’excitation se créeront lorsque se vendront les six collections privées au monde aussi exceptionnelles que celles de Roger Thérond ou de Marc Pagneux.

Quelles niches du XIXe siècle sont les plus prometteuses ?

On peut réunir une collection de qualité muséale de pièces uniques avec les autochromes en se concentrant sur les œuvres de Léon Gimpel et des pictorialistes. Les belles pièces qui valent déjà entre 3 000 et 20 000 euros en galeries vont s’apprécier d’ici quinze ans car la demande reste forte pour les débuts de la photo couleur. Les négatifs papiers de Louis-Rémy Robert, Jean-François-Frédéric Flacheron ou John Murray ont la même cote. Le nec plus ultra consiste à associer leurs tirages.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France