Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La 48e Biennale de Venise annexe de nouveaux territoires - Le Journal des Arts - n° 84 - 28 mai 1999

Fanelli Franco, Panzeri Lidia - 1516 mots - Le Journal des Arts n° 84 - 28 mai 1999

La 48e Biennale de Venise annexe de nouveaux territoires

Harald Szeemann ouvre les espaces de l’Arsenal aux jeunes artistes

1516 mots - Le Journal des Arts n° 84 - 28 mai 1999

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le 13 juin sera inaugurée la 48e Exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, dont le commissariat est, pour la seconde fois de son histoire, confié à un non Italien : Harald Szeemann. Les innovations sont nombreuses, comme nous pouvions nous y attendre de la part du Suisse. Celui-ci n’a pas oublié qu’il a été, en 1980, le concepteur, avec Achille Bonito Oliva, d’« Aperto », l’espace réservé aux jeunes artistes, supprimé lors des deux dernières éditions organisées par Jean Clair et Germano Celant. Le titre , « dAPERTutto » (Ouvert partout), est l’un des calembours qu’affectionne Szeemann, mot d’ordre de la Biennale choisi pour signifier qu’il n’existera, cette fois-ci, aucune distinction entre jeunes artistes, créateurs reconnus et auteurs confirmés. Le parcours de l’exposition subit également un changement. Enfin, la Biennale a, pour ses cent ans, adopté le statut de « société de culture ». Szeemann, nommé sur le tard, nous explique comment il a gagné cette course contre la montre.

Harald Szeemann, au-delà du slogan de cette Biennale, “dAPERTutto”, qui laisse entendre une assimilation totale entre artistes émergents et créateurs confirmés, quel sera le fil conducteur ou même le thème de l’exposition ? “dAPERTutto” est en soi le thème de la Biennale 1999. Ce n’est pas une exposition thématique, mais une exposition promenade, horizontale, une structure d’événements entre espaces connus et espaces nouveaux. J’ai pensé que la Biennale de Venise avait besoin de [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France