Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > L’encre, le pinceau et la feuille - Le Journal des Arts - n° 90 - 8 octobre 1999

Michelon Olivier - 867 mots - Le Journal des Arts n° 90 - 8 octobre 1999

L’encre, le pinceau et la feuille

La peinture chinoise se réinterprète sans cesse

867 mots - Le Journal des Arts n° 90 - 8 octobre 1999

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Technique chinoise millénaire, la peinture à l’encre perdure au gré des traditions et des rencontres. Alors que le Musée Cernuschi propose, à travers une cinquantaines de pièces, un parcours dans la peinture « académique » chinoise du XVe siècle à la fin du XIXe, celui de Pontoise réunit trois « maîtres de l’encre » contemporains.

“Le jet immédiat de l’encre sur le papier produit un vide construit chargé de poésie”, écrit Zao Wou-ki à propos de ses peintures à l’encre. Poésie, calligraphie et peinture : aucune des “trois perfections” chinoises ne peut se passer de l’encre. Présentée sous la forme de lingots compacts, obtenus à partir d’un mélange de suie et de colle pressée, avant d’être mélangée à de l’eau, l’encre n’est pas uniquement un matériau, elle est, [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Japon : les arts appliqués contemporains

La place accordée à la peinture à l’encre dans les traditions chinoise et japonaise ne s’est pas faite au détriment des arts dits appliqués, qui ont bénéficié d’une égale considération. D’ailleurs, des passerelles existent entre peinture et textile, par exemple, mais aussi entre sculpture et céramique, comme le montre jusqu’au 6 novembre, à l’Espace Mitsukoshi Étoile, la sélection de “50 Maîtres�? jugés représentatifs de la création japonaise dans la céramique, le textile, le laque, les arts du métal (forgeage, gravure), du bois, du bambou et du verre. Les artistes, âgés de trente-cinq à cinquante-cinq ans, appartiennent à la jeune génération ; la maîtrise des techniques nécessitant un long et exigeant apprentissage, la maturité créatrice est d’autant plus tardive. Cela explique peut-être le style très “années soixante-dix�? de certaines œuvres. Enfin, pour mieux mesurer le défi que constituent quelques-uns des objets présentés, des notices techniques n’auraient pas été inutiles. - 50 MAÎTRES, LES ARTS APPLIQUÉS DANS LE JAPON CONTEMPORAIN, jusqu’au 6 novembre, Espace Mitsukoshi Étoile, 3 rue de Tilsitt, 75008 Paris, tél. 01 44 09 11 11, tlj sauf dimanche et fêtes 10h-18h.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France