Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Rondeurs généreuses - Le Journal des Arts - n° 92 - 5 novembre 1999

Lasnier Jean-François - 444 mots - Le Journal des Arts n° 92 - 5 novembre 1999

Rondeurs généreuses

L’art ludique de Royère au Musée des arts décoratifs

444 mots - Le Journal des Arts n° 92 - 5 novembre 1999

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

En 1980, Jean Royère lègue le fonds de son studio, ainsi que quelques meubles, au Musée des arts décoratifs. Près de vingt ans plus tard, celui-ci lui consacre enfin une exposition, confrontant meubles et projets. Si la mise en scène n’est pas toujours très heureuse, elle n’occulte pas la capacité de Royère à intégrer les formes de la modernité à la tradition décorative française. Le juste milieu, en quelque sorte.

PARIS - L’ossature en bois du fameux canapé Ours polaire, reconstituée d’après des clichés anciens, accueille le visiteur à l’entrée de l’exposition “Jean Royère”. Démonstration d’un exceptionnel savoir-faire artisanal, cette carcasse inscrit son créateur dans la tradition des ébénistes du faubourg Saint Antoine, où Royère (1902-1981) a fait ses classes. Sous la forme libre du canapé et le velours pelucheux rouge, mauve ou vert, se cache une conception toute traditionnelle du meuble. Car Royère, ainsi [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Le regain d’intérêt pour les arts décoratifs du XXe siècle continue de se manifester par diverses expositions. Pour accompagner la publication d’une monographie sur Jean-Charles Moreux (1889-1956), la galerie Yves Gastou lui consacre une exposition du 1er au 31 décembre. Architecte en chef des Bâtiments civils et des Palais nationaux, il a travaillé avec Arbus et Süe aux travaux du château de Rambouillet. On doit aussi à ce défenseur du classicisme la construction et le décor de plusieurs villas et hôtels particuliers. D’autre part, à Beauvais, la Galerie nationale de la tapisserie présente, jusqu’au 11 novembre, dans “La manufacture des Gobelins dans la première moitié de notre siècle�? : cartons et tapisseries, mais aussi meubles recouverts de tapisserie réalisés pour le Mobilier national. Où l’on retrouve des artistes comme Lurçat, Gromaire, Friesz, Dunand, Denis, Jaulmes. Signalons enfin que la Galerie 54 et la galerie Jacques Lacoste exposent en ce moment des meubles de Royère.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France