Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Art Basel perd une tête

And then, they were two...

Art Basel perd une tête

Cay Sophie Rabinowitz a démissionné de la direction artistique de la foire de Bâle à un mois de l’ouverture du salon.

Le Journal des Arts - n° 281 - 9 mai 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Invoquant des raisons personnelles, Cay Sophie Rabinowitz, membre du triumvirat qui a succédé à Samuel Keller à la tête de la foire de Bâle, a démissionné un mois avant l’ouverture du salon. Annette Schönholzer et Marc Spiegler, respectivement directrice des opérations et des finances et directeur des stratégies et développements, en sont désormais les codirecteurs.

BÂLE - Comme on pouvait le présager, le triumvirat nommé en fanfare à la tête de la foire de Bâle en juin 2007 n’aura pas fait long feu ! Lors du lancement le 30 avril du catalogue de la prochaine édition d’Art Basel à la galerie Friedrich à Bâle, la directrice artistique Cay Sophie Rabinowitz a annoncé qu’elle tirait sa révérence. Invoquant des raisons personnelles, celle-ci souhaiterait rejoindre son mari, Christian Rattemeyer, conservateur pour les dessins au Museum of Modern Art (MoMA) de New York. De source locale, « les gens ont été choqués, mais pas surpris, il y avait une erreur de casting. Elle n’avait pas mesuré la nature du travail. » Son départ a restructuré l’organigramme selon un modèle bicéphale plus classique. Annette Schönholzer, anciennement directrice des opérations et des finances, et Marc Spiegler, directeur des stratégies et développements, sont promus codirecteurs. Pour Marc Spiegler, qui gérera désormais le comité de sélection, « Sophie a senti que ce n’était pas le bon job pour elle. Ce n’est pas à moi d’en juger. Toutes les expériences n’aboutissent pas à de bons résultats. Ça aurait pu marcher, cela n’a pas été le cas. » Et d’ajouter : « le jour où elle a résilié son contrat, le gros du travail dont elle avait la charge avait été fait. Cela aurait été plus compliqué si on avait été au milieu de la sélection. » Il n’est d’ailleurs pas sûr qu’une direction artistique soit nécessaire dans une foire où le comité de sélection est plénipotentiaire.

Roxana Azimi

EN SAVOIR PLUS
L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France