Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > L’art sur la Passerelle - Le Journal des Arts - n° 100 - 3 mars 2000

Régnier Philippe - 444 mots - Le Journal des Arts n° 100 - 3 mars 2000

L’art sur la Passerelle

Attaqué, le Frac Bretagne défend sa politique

444 mots - Le Journal des Arts n° 100 - 3 mars 2000

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Au moment où le Frac Bretagne est victime d’attaques du Conseil régional (lire l’encadré), l’institution présente quelques-unes des plus belles pièces de sa collection au Centre d’art Passerelle, à Brest, un espace de 4 000 m2 géré par une association.

BREST - Rares sont les grands bâtiments ayant résisté aux bombardements qui ont très largement détruit la ville de Brest au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans un quartier miraculeusement épargné se dresse un ancien bâtiment industriel tout de béton conçu, aux grands volumes clairs et fonctionnels, aujourd’hui transformé en vaste espace d’exposition. Le Frac Bretagne a été invité à y déployer, jusqu’au 11 mars, quarante-six œuvres de sa collection évoquant le rapport entre l’art et l’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Le Frac Bretagne attaqué

Depuis quelques mois, les principes qui ont régi la constitution de la collection et guidé les actions du Frac Bretagne sont remis en cause. Sur un budget voté de 4,5 millions de francs, dont 2 versés par l’État et 2,5 par la Région, le Frac a finalement perdu un million en 1999, la Région ayant réduit sa participation d’autant. Le Frac semble en effet être devenu la bête noire de Jean-Yves Cozan, vice-président (divers droite) du Conseil régional de Bretagne chargé des Affaires culturelles. Dans un entretien accordé au périodique L’avenir de la Bretagne (sept.-oct. 1999), il a déclaré : “93 % de l’argent dépensé par le Frac concernent des œuvres d’artistes étrangers à la Bretagne. C’est le financement d’une politique de petits copains du ministère de la Culture. On gaspille l’argent des Bretons?. Insidieusement, un discours d’extrême-droite semble s’infiltrer parmi la classe politique, le slogan “la France aux Français? devenant au niveau local “la Bretagne aux Bretons?. Les artistes vivant en Bretagne ont vivement réagi aux propos du conseiller régional, en lui adressant une lettre ouverte restée sans réponse. Aujourd’hui, un nouveau comité technique du Frac a été nommé par le dernier conseil d’administration, mais d’autres bouleversements pourraient intervenir dans les semaines à venir. Pendant ce temps, le Frac continue la politique de diffusion de sa collection en région, tout en souhaitant pérenniser sa présence par la création de lieux relais à Rennes, Lorient et Brest.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France