Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Naples, Rome, Venise... - Le Journal des Arts - n° 113 - 20 octobre 2000

Lasnier Jean-François - 590 mots - Le Journal des Arts n° 113 - 20 octobre 2000

Naples, Rome, Venise...

Lyon dévoile le Settecento dans les musées français

590 mots - Le Journal des Arts n° 113 - 20 octobre 2000

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Si chaque exposition importante suscite invariablement son lot de superlatifs, la présentation à Lyon, avant Lille, de 120 tableaux italiens du XVIIIe siècle, conservés dans les musées de province, les mérite incontestablement. Au-delà de la vue d’ensemble des collections françaises, « Settecento » offre un panorama exceptionnel de la peinture en Italie à cette époque, qui a vu éclore de nombreux artistes de génie : Tiepolo et les védutistes bien sûr, mais aussi les Napolitains Solimena et Traversi, le Génois Magnasco, le Bolonais Crespi, ainsi que les Romains Batoni, Trevisiani et Panini.

LYON - Émancipée dans la seconde moitié du XVIIe siècle de la tutelle italienne, la France du XVIIIe, imbue de la supériorité de ses peintres, a vécu dans une relative ignorance de l’art transalpin contemporain. Dans une lettre de juin 1751 adressée à Caylus, Charles-Nicolas Cochin portait un jugement fort peu amène sur Batoni et consorts, ne sauvant de l’opprobre que Piazzetta et Tiepolo, “supérieurs à tous les autres peintres d’Italie”. Aujourd’hui, la perception du Settecento n’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Sous un titre sensiblement identique, la mairie du Ve arrondissement, à Paris, présente plus de soixante-dix tableaux (mal éclairés) des collections du palais Barberini, illustrant la richesse de la peinture au XVIIIe siècle, et plus particulièrement à Rome. À cette époque, en effet, toute l’Europe se donne rendez-vous dans la cité papale : Allemands et Autrichiens (Mengs, Anton von Maron, Angelica Kauffman), Français (Boucher, Fragonard, Hubert Robert), et... Italiens, tel le Lucquois Batoni. À l’instar de ce dernier, nombreux sont ceux qui choisissent d’y faire carrière ; Pierre Subleyras est de ceux-là. Son sublime Nu féminin, quelque part entre Vélasquez et Manet, justifie à lui seul le déplacement.
- Et aussi SETTECENTO : L’EUROPE À ROME, jusqu’au 13 décembre, Mairie du Ve arrondissement, 21 place du Panthéon, 75005 Paris, tél. 01 55 43 10 50, tlj 10h-17h45, dimanche et jours fériés 14h-18h45. Catalogue De Luca.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France