Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > D’après l’antique - Le Journal des Arts - n° 145 - 22 mars 2002

Lasnier Jean-François - 654 mots - Le Journal des Arts n° 145 - 22 mars 2002

D’après l’antique

L’Énsb-a poursuit la présentation des Envois de Rome

654 mots - Le Journal des Arts n° 145 - 22 mars 2002

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Délaissant le Colisée ou le Palatin, les architectes lauréats du Prix de Rome partent depuis le XIXe siècle à la découverte des sites archéologiques dans toute l’Italie, et jusqu’en Orient. Chargés d’en établir des relevés et de proposer des restitutions, ils se livrent à un authentique exercice d’imagination, et envoient à Paris des dessins aquarellés monumentaux, dont une sélection est présentée aujourd’hui à l’École des beaux-arts.

PARIS - C’était le temps où l’archéologie ne s’était pas encore muée en une austère discipline scientifique ; c’était le temps où l’architecte en formation devait se frotter aux vestiges de l’Antiquité pour s’imprégner de la manière de bâtir des Anciens. Les élèves de l’École des beaux-arts, lauréats du Prix de Rome, étaient alors envoyés à la Ville éternelle, où ils partaient à la découverte de l’architecture antique. Et tous les ans, les Envois de [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Baselitz collectionneur

En découvrant les gravures de Pontormo, de Rosso ou de l’École de Fontainebleau, l’artiste allemand Georg Baselitz avait senti des affinités avec sa vision et ses théories. Le désir de la collection est né de cette rencontre, qui allait nourrir son propre travail. Aujourd’hui, il possède un ensemble exceptionnel présenté en partie dans “La Bella Maniera? (jusqu’au 5 mai à l’Énsb-a, dans la chapelle des Petits-Augustins). Dans les créations bellifontaines dominantes dans sa collection, Baselitz a décelé “une liberté révolutionnaire?. L’art de la gravure qui s’y exprime “ne respectait pas cette stratification spatiale, les espaces du tableau? mais “était plutôt ornementale, sur un mode très peu conventionnel – presque typographiquement ornemental?. Quelques-unes des plus belles estampes de la donation Jean Masson complètent cette exposition.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France