Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La Cité de l’architecture et du patrimoine à pas comptés (part II) - Le Journal des Arts - n° 146 - 5 avril 2002

Lasnier Jean-François - 757 mots - Le Journal des Arts n° 146 - 5 avril 2002

La Cité de l’architecture et du patrimoine à pas comptés (part II)

Les moulages sont en cours de restauration

757 mots - Le Journal des Arts n° 146 - 5 avril 2002

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Derrière les portes closes du Palais de Chaillot, des restaurateurs interviennent depuis trois ans pour remettre en état les moulages endommagés lors de l’incendie du Musée des monuments français en 1997, expérimentant à cette occasion de nouvelles techniques. Le point à mi-chemin de cette vaste et nécessaire entreprise.

Les étudiants de l’École du Louvre se souviennent des galeries glaciales, les jours d’hiver, du Musée des monuments français (MMF), où l’on venait découvrir les moulages à l’échelle des portails de Moissac, de Vézelay ou de Saint-Gilles-du-Gard, des sculptures de Claus Sluter à la chartreuse de Champmol ou des anges de la cathédrale de Reims. Face à ces reproductions en trois dimensions, il devenait soudain plus facile de distinguer les spécificités de l’art roman en Languedoc et en [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

L’origine des collections

Inauguré en 1878, le Musée de sculpture comparée devient, soixante ans plus tard, le Musée des monuments français (MMF), en hommage à l’institution créée par Alexandre Lenoir sous la Révolution. La collection du MMF est le fruit de plusieurs campagnes de moulages, réalisées dans des optiques différentes. La première, de 1878 à 1892, est menée par Adolphe Victor Geoffroy-Dechaume, la seconde, de 1904 à 1920, par Camille Enlart, et la dernière, de 1938 à 1956, par Paul Deschamps. Si Enlart conserve l’idée d’un musée de modèles, il tend à multiplier les moulages dans un esprit encyclopédique, portant la collection en 1927 à 7 000 numéros. Lors de la transformation du pavillon du Trocadéro en 1937 pour l’Exposition internationale, de nombreux moulages avaient été détruits. Paul Deschamps avait alors entrepris un effort de rationalisation et de clarification dans la présentation et recentré l’institution sur l’art monumental français.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France