Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La vérité est ailleurs - Le Journal des Arts - n° 147 - 19 avril 2002

Michelon Olivier - 533 mots - Le Journal des Arts n° 147 - 19 avril 2002

La vérité est ailleurs

Les expériences d’Olafur Eliasson au Musée d’art moderne de la Ville de Paris

533 mots - Le Journal des Arts n° 147 - 19 avril 2002

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Danois d’origine islandaise, Olafur Eliasson s’est fait remarqué depuis le milieu des années 1990 pour ses installations et interventions in situ. Mêlant nature et technologies, il a réalisé des œuvres propres à troubler la perception. Spectaculaire, son exposition au Musée d’art moderne de la Ville de Paris laisse malheureusement sceptique quant au bonheur du mariage entre art et science.

PARIS - En disposant une coulée de lave (Lavafloor, 2002) dans le hall du Musée d’art moderne, Olafur Eliasson signifie sa volonté d’expérimenter, d’explorer de nouvelles surfaces, et de déstabiliser le visiteur. Par ce déplacement aussi spectaculaire que simple, l’auteur interroge les capacités de connaissance de chacun, dans une situation où faits et paysages subissent sans cesse le filtre des médias. La question n’est pourtant pas posée violemment. Dans le cadre épuré de l’institution, tout [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Atelier nomade Le choix d’une exposition consacrée à Ivan Kozaric pour accompagner la monographie à grand spectacle d’Olafur Eliasson peut surprendre. L’artiste croate, né en 1921, membre dans les années 1960 du collectif Gorgona, déploie dans la partie ouest du musée un atelier où modestie rime avec occupation de l’espace. Dans une salle savamment ponctuée se mêlent des œuvres des années 1954, 1991 et 1997. Les influences avouées de Maillol et de Pevsner se télescopent avec des constructions précaires de kraft et de carton. Prenant les traits d’un work in progress, l’ensemble repose la question de l’histoire de l’art moderne et des possibles ouvertures de la création contemporaine “occidentale�? à des territoires qui lui sont longtemps restés inconnus.

- IVAN KOZARIC, Arc/Musée d’art moderne de la Ville de Paris, jusqu’au 12 mai, catalogue, 7 euros.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France