Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Arts, sciences et religions : le choc des images - Le Journal des Arts - n° 149 - 17 mai 2002

Michelon Olivier - 1038 mots - Le Journal des Arts n° 149 - 17 mai 2002

Arts, sciences et religions : le choc des images

En regroupant près de 300 œuvres d’origines diverses, le ZKM de Karlsruhe préfère l’« iconoclash » à l’iconoclasme

1038 mots - Le Journal des Arts n° 149 - 17 mai 2002

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

De la fin de la peinture au statut des images scientifiques, en passant par les conflits religieux, l’exposition du ZKM de Karlsruhe « Iconoclash » propose à travers près de 300 pièces, œuvres d’art ou objets scientifiques, une réflexion nouvelle sur l’iconoclasme. Pourquoi les images sont-elles partout alors qu’elles n’ont jamais été aussi décriées ? Ouverte, généreuse, et non-dogmatique, la manifestation qui résulte de la collaboration d’une dizaine de commissaires montre davantage qu’elle n’explique.

KARLSRUHE - Classique de l’installation multimédia, le TV Buddha (1974) de Nam June Paik sonne encore comme un larsen, une boucle dont l’amplification ne mène à rien si ce n’est à sa propre amplification. Représentation d’une représentation, il place une effigie contemplative de Bouddha, synonyme d’intériorité, devant sa propre image relayée par un circuit vidéo sur un moniteur. Une image de rien, qui ne dit pas plus que sa surface. Par la confrontation théorique et technologique qu’elle [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Le design ambigu de Tobias Rehberger

Parallèlement à « Iconoclash », le Musée d’art contemporain du ZKM propose jusqu’au 11 août une importante rétrospective de Tobias Rehberger réunissant une cinquantaine d’œuvres. Installé à Francfort, l’artiste mène depuis le début des années 1990 un travail autour des notions de fonctionnalisme et de plus-value du design. Cette approche est centrale aux Fragments of their Pleasant Spaces, modules entre mobilier et sculpture et dont la série complète est présentée ici. Quant aux voitures exposées dans la cour intérieure du musée, leur carrosserie mutante résulte des croquis opérés par l’artiste à partir de plusieurs modèles célèbres. Les plans ont ensuite été fournis à des artisans thaïlandais. Parmi les travaux inédits, une installation lumineuse qui utilise le film Shinning comme source de lumière haletante.
- Tobias Rehberger, « Geläut – bis ich’s hör’… », jusqu’au 11 août, ZKM, Karlsruhe.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France