Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Gauthier de Vanssay, président fondateur de www.expertissim.com

Entretien

Gauthier de Vanssay, président fondateur de www.expertissim.com

« L’acteur clé du marché de l’art est l’expert »

Le Journal des Arts - n° 272 - 4 janvier 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Comment en êtes-vous venu à créer un site de vente d’objets d’art en ligne ? Formé en histoire de l’art et en droit, j’ai eu à un certain moment envie de devenir commissaire-priseur. J’ai suivi un autre chemin, celui de l’édition, puis de la distribution, avant de m’intéresser à nouveau au marché de l’art.

J’ai rencontré un certain nombre de professionnels qui m’ont fait part de leurs observations sur ce monde de l’art. Il m’est vite apparu que l’acteur clé de ce marché était l’expert. J’ai eu alors l’idée de construire un projet sur Internet qui correspondrait aux attentes des experts. Avec Igor Montoussé du Lyon, directeur général de la société Expertissim, et plusieurs experts français indépendants associés, nous avons lancé le site www.expertissim.com au tout début 2008.

Comment fonctionne www.ex pertissim.com ?
C’est une plateforme électronique, fonctionnant comme un dépôt-vente, qui se propose de vendre des objets d’art en ligne. Ces objets sont au préalable expertisés par 27 experts habitués des ventes publiques (dont huit experts fondateurs), représentant autant de spécialités. Ces professionnels décrivent les objets que nous apportent les particuliers, les évaluent dans une fourchette de prix et s’engagent sur une garantie décennale, comme en ventes publiques. Illustrés par de nombreuses photos prises sous différents angles, les objets sont mis en vente sur www.expertissim.com pour une durée de trois mois maximum. Ils sont visibles sur demande et sur rendez-vous chez les experts, ou dans le garde-meubles sécurisé d’expertissim.com. Ils sont dans un premier temps proposés à un prix plafond correspondant à une estimation haute. Le prix des objets baisse automatiquement chaque semaine, tant qu’ils n’ont pas trouvé preneur, jusqu’à une estimation basse.

Quel est l’avantage de vendre sur www.expertissim.com ?
Pour les vendeurs, c’est une alternative aux ventes aux enchères traditionnelles et au négoce des marchands. La vitrine qu’offre Internet est mondiale. L’anonymat du vendeur est garanti et il n’y a pas de frais vendeur.

Quel est l’intérêt pour l’acheteur ?
Pour les acheteurs, il s’agit d’une offre d’objets d’art expertisés et garantis, bénéficiant d’un certificat de l’expert. Cette offre est accessible 24h sur 24h, depuis n’importe quel ordinateur. Les frais (20 % hors taxe à la charge des acquéreurs) sont raisonnables et compétitifs par rapport à ceux pratiqués dans les salles de ventes aux enchères. Notre système de prix dégressifs est original et attractif.

Qui sont les huit experts fondateurs ?
Jacques Bacot et Hughes de Lencquesaing, experts en meubles, objets d’art et sculptures des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles ; Éric Turquin et Chantal Mauduit pour la peinture ancienne et du XIXe siècle ; Manuela Finaz de Villaine pour les céramiques européennes ; Thierry Portier, expert en art d’Extrême-Orient ; Philippe Serret et Emeric Portier, spécialistes en joaillerie et orfèvrerie.

Vous travaillez avec des experts renommés de Drouot et vos locaux sont près de Drouot : ne cherchez-vous pas à concurrencer Drouot ?
Nous nous sommes installés près de l’hôtel Drouot pour une question de logistique, la plupart de nos experts travaillant dans le quartier. Mais notre offre est unique. Tout en s’appuyant sur la compétence, le sérieux et la garantie d’experts indépendants, elle diffère des enchères de Drouot, par sa formule, sa durée, son accessibilité. C’est aux collectionneurs et amateurs d’art de choisir ce qui leur convient le mieux.

Expertissim vient de s’ouvrir en ligne. Quels objets proposez-vous pour son lancement ?
Nous avons des objets à partir de 100 euros telle la verrerie. Les œuvres les plus chères sont un dessin de Henri Matisse, Nu de dos (1903-1904), estimé 20 000 à 25 000 euros, et un tableau de Pierre-Narcisse Guérin, Jeune fille au voile blanc, estimé 30 000 à 40 000 euros.

Armelle Malvoisin

EN SAVOIR PLUS
L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France