Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > L’utopie de la fusion des arts nobles et des arts appliqués - Le Journal des Arts - n° 165 - 21 février 2003

Richard Lionel - 2192 mots - Le Journal des Arts n° 165 - 21 février 2003

L’utopie de la fusion des arts nobles et des arts appliqués

Le Bauhaus et la réforme de l’enseignement artistisque sous la République de Weimar

2192 mots - Le Journal des Arts n° 165 - 21 février 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Fondé à Weimar en 1919 par Walter Gropius, le Bauhaus, institution d’enseignement artistique qui associe artistes de l’avant-garde et artisans d’art, décloisonne les disciplines – de la peinture et la sculpture aux techniques de fabrication industrielle – et les intègrent à l’architecture, « but ultime de toute création formelle ». L’enseignement, destiné à libérer les facultés créatrices de l’élève, évolua progressivement, suite aux dissensions internes et à la dégradation de la situation économico-politique en Allemagne, vers la production d’objets commercialisables. Après le transfert à Dessau et la fermeture par les nazis qui s’ensuivit, d’autres écoles tentèrent, avec difficulté, de reprendre le modèle à leur compte. Malgré la prévalence et le triomphe ultime d’une vision académique de l’art dans l’Allemagne des années 1920-1930, le Bauhaus aura renouvelé la conception de l’activité créatrice, rétablissant l’unité entre les arts dits « majeurs » et les arts appliqués.

À la veille de la Première Guerre mondiale, les responsables du “Werkbund”, ou “Union pour l’œuvre”, lancèrent en Allemagne l’idée d’aménager les écoles supérieures de beaux-arts, autrement dit les fameuses “académies”, en établissements universitaires où seraient formés tous les praticiens des arts : aussi bien les adeptes des arts dits “majeurs”, peinture et sculpture, que les architectes, les décorateurs et les concepteurs d’objets utilitaires. Cette organisation créée en 1907 se [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France