Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Matisse illumine Nantes - Le Journal des Arts - n° 168 - 4 avril 2003

Bétard Daphné - 573 mots - Le Journal des Arts n° 168 - 4 avril 2003

Matisse illumine Nantes

La période niçoise de l’artiste mise en exergue

573 mots - Le Journal des Arts n° 168 - 4 avril 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

À partir d’une vingtaine de toiles provenant essentiellement du Musée national de l’Orangerie, à Paris, le Musée des beaux-arts de Nantes évoque la célèbre “période niçoise? (1917-1929) de Matisse. L’occasion de revenir sur un pan longtemps sous-estimé de l’œuvre du peintre.

NANTES - “Quand en ouvrant ma fenêtre je pensais que j’allais tous les jours avoir cette lumière devant les yeux, je ne pouvais croire en mon bonheur.” Par ces quelques mots, Matisse évoque son attachement à Nice, ville où il séjourna régulièrement de 1917 à 1929, avant de partir pour Tahiti. Cette “période niçoise” ne fut pas du goût de tous. En 1919, après avoir visité l’exposition Matisse chez Bernheim-Jeune, à Paris, Jean Cocteau s’exclamait : “Voici [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

L’art contemporain à l’honneur

Parallèlement à “Matisse, la période niçoise (1917-1929)?, le Musée des beaux-arts de Nantes organise une exposition sur “Les collections privées nantaises, de 1950 à 2000?. La Salle blanche ainsi que l’espace de la chapelle de l’Oratoire (qui jouxte le musée) abritent jusqu’au 16 mai les œuvres de Valérie Belin, Sol LeWitt, Morellet, Viallat, Rancillac, Villeglé, Chaissac ou encore Fabrice Hybert, toutes issues de fonds privés. Le musée se prépare également à accueillir cet été une grande manifestation d’art contemporain dans le cadre des vingt ans des FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain).

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France