Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Les larmes de saint Jean - Le Journal des Arts - n° 169 - 18 avril 2003

Bensard Eva - 927 mots - Le Journal des Arts n° 169 - 18 avril 2003

Les larmes de saint Jean

Fouquet révélé par la Bibliothèque nationale de France

927 mots - Le Journal des Arts n° 169 - 18 avril 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Peintre majeur du XVe siècle français, Jean Fouquet est mis à l’honneur par la Bibliothèque nationale de France, à Paris. Celle-ci réunit pour la première fois la quasi-totalité de son œuvre connu (dessins, peintures, miniatures, vitraux), excepté le diptyque de Melun et les quarante feuillets des Heures d’Étienne Chevalier, enluminures qui font l’objet d’une exposition parallèle au Musée Condé de Chantilly (lire l’encadré). Cette rétrospective est un événement unique, compte tenu de la fragilité des œuvres. Elle révèle le talent multiforme de Fouquet ainsi que la présence à ses côtés d’un mystérieux collaborateur, le Maître de Boccace.

PARIS - Bien qu’il fût l’un des portraitistes et enlumineurs les plus réputés de son temps, la vie et la carrière de Jean Fouquet restent aujourd’hui encore mal connues. L’artiste naquit probablement vers 1415-1420, période qui vit la défaite des Français à Azincourt, la mort du duc de Berry et de ses artistes les frères Limbourg, ainsi que la prise de Paris par les Anglais. De sa formation initiale, on ne sait rien, mais l’on suppose qu’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Trésors de l’enluminure au Musée Condé

Les amateurs de Jean Fouquet et de l’art de la miniature au XVe siècle pourront découvrir ou redécouvrir à Chantilly les remarquables enluminures des Heures d’Étienne Chevalier, interdites de sortie selon la donation du duc d’Aumale. Somme inépuisable d’inventivité et de fraîcheur, elles illustrent le talent de coloriste de Fouquet, sa virtuosité dans le rendu du modelé et de la profondeur. Véritables tableaux en miniature, ces œuvres s’accompagnent, à l’occasion de l’exposition de la BNF, d’une sélection de manuscrits du milieu du XVe siècle évoquant l’effervescence de l’enluminure à l’époque de Jean Fouquet. Citons en particulier le Rustican, traité d’agriculture de l’Italien Pietro de Crescenzi, dont le manuscrit de Chantilly, décoré dans l’entourage de René d’Anjou, est le plus bel exemplaire connu (jusqu’au 22 juin, château de Chantilly, tél. 03 44 62 62 62, www.chateaudechantilly.com).

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France