Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Abstrait ? Non, plutôt concret - Le Journal des Arts - n° 179 - 24 octobre 2003

Michelon Olivier - 726 mots - Le Journal des Arts n° 179 - 24 octobre 2003

Abstrait ? Non, plutôt concret

L’Espace de l’Art concret prépare sa mue

726 mots - Le Journal des Arts n° 179 - 24 octobre 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Inauguré en 1990 sous l’impulsion de l’artiste Gottfried Honegger, l’Espace de l’Art concret à Mouans-Sartoux a fait de l’ouverture vers la création contemporaine et l’expérimentation pédagogique son objectif premier. Alors qu’au printemps 2004 y sera inauguré un nouveau bâtiment destiné à accueillir la donation Albers-Honegger, l’institution poursuit son activité avec une rétrospective consacrée à Peter Downsbrough.

“1° L’art est universel. 2° L’œuvre d’art doit être entièrement conçue et formée par l’esprit avant son exécution. Elle ne doit rien recevoir des données formelles de la nature, ni de la sensualité, ni de la sentimentalité. Nous voulons exclure le lyrisme, le dramatisme, le symbolisme, etc. 3° Le tableau doit être entièrement construit avec des éléments purement plastiques, c’est-à-dire plans et couleurs. Un élément pictural n’a pas d’autre signification que ‘ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Vert comme la forêt

Fondée en 1989, l’agence Gigon/Guyer s’est toujours signalée par le minimalisme de ses projets. Une ligne qui est devenue sa marque de fabrique, si l’on se réfère aux chantiers les plus reconnus du duo américano-suisse : le Kirchner Museum de Davos ou le Museum Liner d’Appenzel. Basé sur un empilement de volumes, le bâtiment conçu pour abriter la donation Albers-Honegger ne fait pas exception à la règle, même s’il ose un vert à la limite de la fluorescence pour son revêtement. Posée au centre du parc du château, la construction comprend 15 salles d’exposition pour une superficie totale de 645 m2, 140 m2 de salle de conférence, 90 m2 pour l’administration et 235 m2 de réserves. Écho évident à la collection qu’elle conserve, l’écrin joue à cache-cache avec le site. Il absorbe l’ombre des arbres tout en renvoyant avec vigueur leurs teintes environnantes, prolongeant à l’échelle du bâti les leçons de l’Art concret.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France