Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Le transit de la Merde - Le Journal des Arts - n° 187 - 20 février 2004

Michelon Olivier - 651 mots - Le Journal des Arts n° 187 - 20 février 2004

Enquête

Le transit de la Merde

651 mots - Le Journal des Arts n° 187 - 20 février 2004

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Parti sur la trace des propriétaires de la Merde d’artiste de Manzoni, Bernard Bazile s’infiltre dans le système de l’art et propose à Villeurbanne le fruit de ses recherches.

VILLEURBANNE - Après avoir vendu son souffle, Piero Manzoni a, en mai 1961, réalisé 90 boîtes de Merde d’artiste. Accompagnées d’une étiquette décrivant précisément son contenu (Merde d’artiste, poids net 30 g, conservé au naturel), d’un poids de 30 grammes chacune, celles-ci sont vendues au prix de 30 grammes d’or. Comme pour la monnaie, la parité n’a désormais plus court et une boîte est aujourd’hui estimée à 30 500 euros. En 1989 déjà, pour une [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Portraits de ville, d’usine et de personnes

En s’associant pour présenter le travail de Rajak Ohanian, l’IAC (Institut d’art contemporain) et le Rectangle (centre d’art de Lyon) reconsidèrent une œuvre photographique entamée dans les années 1950 – surtout connue dans le milieu du théâtre et pour ces portraits de personnalités (ici Jean-Marie Straub, Roger Vaillant) bien qu’elle ait, depuis la fin des années 1970, croisé des problématiques proches de celles des arts plastiques. Portrait d’un village ou enregistrement des métamorphoses d’un paysage, les observations d’Ohanian portent sur le rendu d’un sujet collectif. Dans les salles de l’IAC, « À Chicago » présente une vision de la ville berceau de l’architecture moderne à travers de larges tirages de planches-contact, des suites dynamiques saisissant des passants. Au Rectangle, « Portrait d’une PME » est le résultat d’une série conduite pendant six mois dans une usine de tissu de la région lyonnaise. Sur les murs du centre d’art de la place Bellecour, trente-deux employés et dirigeants de la société sont photographiés dans un dispositif qui rappelle les premiers studios, un rouleau de tissu déployé en guise de fond. Un arrière-plan qui est aussi une raison sociale. - « PORTRAITS D’UNE PME & PORTRAITS », jusqu’au 14 mars, le Rectangle, place Bellecour, Lyon tél. 04 72 44 88 80. - « À CHICAGO », jusqu’au 18 avril, Institut d’art contemporain.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France