Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Flick : une collection controversée - Le Journal des Arts - n° 199 - 24 septembre 2004

Harris Lucian - 1083 mots - Le Journal des Arts n° 199 - 24 septembre 2004

Berlin

Flick : une collection controversée

1083 mots - Le Journal des Arts n° 199 - 24 septembre 2004

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Les œuvres d’art contemporain appartenant à Mick Flick sont présentées depuis le 22 septembre à Berlin. L’origine de la fortune du collectionneur, l’industrie d’armement du IIIe Reich, crée une polémique.

Berlin - Une vive controverse s’est élevée à Berlin à propos d’une exposition de la collection de Friedrich-Christian Flick (surnommé Mick Flick) qui a débuté le 22 septembre au Hamburger Bahnhof Museum für Gegenwart (lire le JdA n° 164, 7 février 2003). Vivant en Suisse, le millionnaire allemand héritier de Mercedes-Benz se bat depuis des années pour que distinction soit faite entre sa passion de collectionneur et son désir d’exposer les œuvres qu’il possède d’une part, le passé [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Une richesse colossale

Friedrich Flick (1883-1972) était le principal fournisseur d’armements d’Hitler sous le IIIe Reich et ses usines fonctionnaient avec une main d’œuvre fournie, en majorité, par le régime. 40 000 prisonniers auraient travaillé pour l’armurier, ce pour quoi il a été condamné par le tribunal de Nuremberg à sept ans de prison. À sa mort, en 1972, il passait pour l’homme le plus riche d’Allemagne. Son petit-fils, Friedrich-Christian (Mick) Flick, a hérité d’une partie de cette fortune, mais la plus grande est revenu à son fils, Friedrich-Karl Junior (oncle de Mick), 70e au classement Forbes des personnalités les plus riches du monde, avec un patrimoine estimé à 5,8 milliards de dollars (4,7 milliards d’euros).

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France