Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Les experts relativisent l’analyse scientifique - Le Journal des Arts - n° 209 - 18 février 2005

Azimi Roxana - 897 mots - Le Journal des Arts n° 209 - 18 février 2005

Enquête

Les experts relativisent l’analyse scientifique

897 mots - Le Journal des Arts n° 209 - 18 février 2005

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Les examens pratiqués par les laboratoires pour l’authentification des œuvres d’art suscitent encore les réticences des professionnels du marché de l’art.

Traiter de l’analyse scientifique est un exercice pirandellien. Des laboratoires aux professionnels du marché, chacun avance sa vérité. Pour les laboratoires, l’analyse serait un auxiliaire essentiel de l’expertise. Du côté des professionnels, l’œil prime car les analyses se révèlent souvent parcellaires, capables parfois de dater, mais pas d’authentifier. La majorité des experts en tableaux ne procèdent qu’à des analyses lambda comme la radiographie et non à un check-up complet (1), lequel peut coûter jusqu’à 6 000 [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Des pierres sous surveillance

Dans le domaine des bijoux, l’analyse scientifique est un passage quasi obligé. « Aujourd’hui, on est amené à certifier même les pierres de petite taille ou de faible qualité. Les laboratoires sont devenus des auxiliaires de vente indispensables », souligne Héja Garcia-Guillerminet, directeur adjoint du Laboratoire français de gemmologie. De son côté, l’expert Emeric Portier procède à des observations complètes seulement pour des gemmes dont la valeur dépasse 2 000 euros. Pendant longtemps les pierres synthétiques étaient les bêtes noires à identifier. Les « traitements » représentent aujourd’hui le souci majeur. Le chauffage, technique traditionnelle pour donner plus de densité à la couleur d’une pierre, est toléré, bien qu’il provoque une décote de 10 à 20 %. D’autres interventions plus insidieuses ne le sont pas. La provenance est depuis vingt ans le dada des amateurs européens. « Les prix peuvent passer du simple au double selon l’origine, remarque Emeric Portier. Mais attribuer une importance à l’origine tue la poésie de la pierre. » On s’étonne d’ailleurs qu’une telle analyse se révèle déterminante alors que les résultats des laboratoires peuvent parfois se contredire. « Il est vrai qu’il peut y avoir des variantes d’un laboratoire à un autre pour l’analyse des résultats lorsqu’on se trouve face à des facéties de la nature, admet Héja Garcia-Guillerminet. Mais, dans 75 % des cas, on est face à des cas typiques. » Les établissements internationaux s’efforcent d’harmoniser leurs nomenclatures pour éviter les différences de diagnostic.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France