Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > « L’art contemporain est le nouvel impressionnisme » - Le Journal des Arts - n° 217 - 10 juin 2005

Bevan Roger - 208 mots - Le Journal des Arts n° 217 - 10 juin 2005

New York

« L’art contemporain est le nouvel impressionnisme »

208 mots - Le Journal des Arts n° 217 - 10 juin 2005

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Christie’s a obtenu le 11 mai 133 millions de dollars, un résultat proche de celui de ses ventes d’art moderne.

NEW YORK - Christie’s et Sotheby’s ont à nouveau démontré avec brio, lors de deux soirées consécutives, le mardi 10 et le mercredi 11 mai à New York, la capacité des ventes publiques à animer le marché. Les deux grandes maisons de ventes ont proposé des catalogues importants, générant un résultat global d’un peu plus de 200 millions de dollars (près de 160 millions d’euros), dont les deux tiers pour Christie’s. Dans la compétition serrée que se livrent ces [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

SOTHEBY’S À s’en tenir aux chiffres, la performance de Sotheby’s peut sembler satisfaisante, avec 10 nouveaux records d’enchères, notamment pour Andreas Gursky, Tom Friedman, Marisol Escobar, Robert Gober et Kara Walker, mais ce fut une soirée difficile pour l’auctioneer Tobias Meyer : l’une des deux sculptures de Gober mises en vente par la Logan Collection et bénéficiant d’une garantie de la maison n’a suscité aucune enchère ; deux peintures contestées de Jean Dubuffet n’ont provoqué qu’indifférence, et les autres lots ont été adjugés autour des estimations proposées. Christie’s La soirée du 11 mai restera inscrite dans les annales de l’auctioneer Christopher Burge et de son département d’art contemporain. Son résultat global de 133,7 millions de dollars a surpassé tous les repères existants pour ce type de vente et a approché de près le résultat obtenu par la même maison à l’issue de sa vente d’art moderne et impressionniste de la semaine précédente. Ces résultats récompensent des investissements en expertise au moment où le propriétaire de Christie’s, François Pinault, chercherait, dit-on, à céder la maison de ventes. Avec des forces vives récemment renforcées par l’embauche de l’ancienne directrice de Sotheby’s, Laura Paulson, et de l’ancienne directrice de C&M Arts, Jennifer Vorbach, la soirée a établi 16 nouveaux records d’enchères, entre autres pour Philip Guston, Franz Kline, James Rosenquist et Thomas Demand. Phillips, de Pury & Co Cette maison de ventes qui se fait doucement sa place a clôturé les ventes new-yorkaises d’art contemporain par un final éclatant. À la fin de la soirée, la maison avait recueilli 23,7 millions de dollars, un montant proche du sommet de ses estimations (17,5 -24,9 millions). Le président et auctioneer de Phillips, Simon de Pury, dont la manière frénétique d’animer les enchères a créé une atmosphère d’urgence et de suspense, a enregistré 12 records d’enchères, notamment pour Kai Althoff, Chris Ofili, Yoshitomo Nara, Martin Kippenberger, Richard Prince et Rosemarie Trockel. « L’art contemporain est le nouvel impressionnisme », déclarait le marchand Robert Pincus Witten, de C&M Arts, au milieu de la salle survoltée. La vacation du soir, venant dans la foulée des ventes Sotheby’s et Christie’s, était la plus branchée de la semaine. Le public était jeune, et les enchères de marchands soutenues, David Zwirner, Jeffrey Deitch et Larry Gagosian faisant beaucoup travailler leurs raquettes. Les résultats de la vacation du lendemain, qui a recueilli 11,5 millions de dollars, à peine moins que les 11,9 millions attendus, suggèrent que le marché est vigoureux à tous les niveaux de prix. Le lot vedette, une peinture de Christopher Wool datant de 1983, Untitled, a rapporté plus du double des 120 000 dollars de l’estimation haute.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France