Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La FIAC monte en puissance - Le Journal des Arts - n° 221 - 23 septembre 2005

Azimi Roxana - 1474 mots - Le Journal des Arts n° 221 - 23 septembre 2005

La FIAC monte en puissance

1474 mots - Le Journal des Arts n° 221 - 23 septembre 2005

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La foire se place du 6 au 10 octobre sous le signe de la continuité avec, en prime, l’arrivée de quelques poids lourds du marché. Et organise son retour au Grand Palais avec quelques soirées festives.

En politique, on dirait que la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) navigue entre le centrisme et le progressisme. En s’alignant dans une continuité homéopathique avec la dernière édition, la direction bicéphale de Jennifer Flay et Martin Bethenod pratique à sa façon la « Révolution de velours ». « La FIAC s’inscrit dans une logique d’année no 2, observe Martin Bethenod. L’impulsion a été donnée en 2004. L’idée est de monter en puissance et de conforter les axes de [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

De la difficulté d’être une foire « off » à Paris !

Si l’ultra-sélectivité de certains temples du marché comme Art Basel ou Art Basel Miami Beach a généré un foisonnement de foires off, la donne se révèle plus problématique à Paris. Car la FIAC a depuis deux ans élargi ses rangs à de très jeunes galeries françaises et d’autres plus matures mais frustrées d’avoir été auparavant exclues de la manifestation. Face à la forte représentation hexagonale du salon, la pêche locale pour les foires alternatives s’annonce ardue. La pêche tout court aussi puisque la foire off DIVA (Digital art & video) a mis du temps à réunir la trentaine de participants, puisant même dans le vivier de la FIAC. Les galeries Les filles du calvaire et Albert Benhamou jouent le pari du doublon. Initiée cette année à New York, DIVA s’est spécialisée, comme LOOP à Barcelone, dans la vidéo et l’image digitale. À une différence près. « LOOP veut sensibiliser la ville, contaminer le tissu urbain à Barcelone comme le Mois de la photo à Paris. DIVA reste une foire cantonnée à l’hôtel qui l’accueille, et fonctionne sur l’essaimage », indique Romain Torri, porte-parole de la manifestation à Paris. Si les foires off prenaient naguère leurs quartiers dans des bâtiments industriels ou des hôtels de gamme moyenne, elles rallient de plus en plus les établissements de luxe. DIVA Paris s’installe ainsi dans le luxueux hôtel Kube, flambant neuf. Avant d’être annulée à la mi-août, Scope Paris briguait de son côté le très sélect Hôtel K. « Les négociations avec l’hôtel ont traîné en longueur. Il nous demandait le double du prix que nous avions jamais payé ailleurs », s’indigne le président de Scope, Alexis Hubshman, tout en précisant que la manifestation sera reportée à l’année prochaine. Vu le caractère lunatique et grossier du directeur, nulle surprise que les négociations aient tourné court ! Même si Scope Paris avançait un nombre de 40 à 60 candidatures, il n’est pas sûr que le niveau des postulants ait été à la hauteur des espérances. Il faut bien l’avouer, depuis deux ans, la cote de popularité de Scope vacille à mesure que s’aiguise la concurrence d’autres événements comme NADA. La loi des foires off est aussi celle de la jungle.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France