Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Daniel Soutif, ex-directeur du Centre d’art contemporain Luigi-Pecci, à Prato (Italie) - Le Journal des Arts - n° 230 - 3 février 2006

Lombardi Laure - 1002 mots - Le Journal des Arts n° 230 - 3 février 2006

Entretien

Daniel Soutif, ex-directeur du Centre d’art contemporain Luigi-Pecci, à Prato (Italie)

« Prato est trop petite pour un musée aussi grand »

1002 mots - Le Journal des Arts n° 230 - 3 février 2006

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La commune de Prato, en Italie (Toscane), vient de sauver le Centre d’art contemporain Luigi-Pecci de la faillite en lui rachetant la totalité de ses biens pour 1,3 million d’euros – un montant à la fois important et dérisoire au regard de la seule valeur sur le marché des œuvres conservées par le musée. Cette décision a été prise en commun par le nouveau conseil de direction de l’association du centre, qui a pris ses fonctions le 14 septembre 2005, et le maire de Prato (lire l’encadré). Le montant négocié correspond au déficit financier du centre (estimé à 1 296 000 euros), un « trou » qui aurait forcé l’association à trouver une solution pour permettre à l’institution de poursuivre son activité. Tout en évitant « de disperser le patrimoine de l’association et d’ôter au public la possibilité d’admirer des œuvres d’un grand intérêt culturel », cette opération de sauvetage engage également cet organisme à définir un plan de redressement, notamment en réduisant ses coûts de fonctionnement. 30 % de la contribution annuelle de la commune devront en outre être utilisés pour des projets culturels de développement qui accompagneront les expositions. L’avenir du musée reste toutefois incertain, d’autant plus qu’en décembre 2005 son directeur, le Français Daniel Soutif, a quitté l’institution. Ce dernier revient sur les événements.

Que pensez-vous de cette prise en main de la Ville de Prato, qui a déconcerté le monde de l’art ? Un redressement des comptes, problème incessant du musée depuis longtemps, est forcément positif. Je ne saurai dire si la méthode suivie est la meilleure : cela implique des considérations externes au monde des musées, et des aspects juridiques dans lesquels je ne veux pas entrer. Je ne suis toutefois pas convaincu de la nécessité de sauver l’association, et je me [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France