Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Le marché s’emballe - Le Journal des Arts - n° 240 - 23 juin 2006

Azimi Roxana - 890 mots - Le Journal des Arts n° 240 - 23 juin 2006

Art contemporain

Le marché s’emballe

890 mots - Le Journal des Arts n° 240 - 23 juin 2006

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La Foire de Bâle a confirmé le boom actuel. Face à une demande exponentielle, la majorité des ventes se sont conclues bien avant le vernissage.

BALE - Le marketing de la foire d’art contemporain de Bâle, Art Basel, est si bien ficelé qu’il suscite un réflexe pavlovien : « Bâle = excellence = ventes ». Si les transactions ont été explosives, du 13 au 18 juin, nonobstant la chute récente des cours de la Bourse, l’art s’est révélé plus inégal. De prime abord, le cru exceptionnel d’« Art Unlimited » et quelques bons « Art Statements » laissaient présager le meilleur après leur vernissage, le 13 juin, la veille de [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Les « revivals » sont à la mode

Les galeries en manque de marchandise plongent souvent dans les fonds de tiroirs de l’histoire. « Il n’y a rien de plus sexy que de dire qu’on a redécouvert quelqu’un, observe Alexander Koch, auteur d’une thèse sur les artistes qui ont choisi de quitter le système de l’art. Une succession, c’est parfait, il n’y a personne qui exige 50 % des recettes. Les commissaires, quant à eux, se font une très bonne réputation, car ils abordent quelque chose qui n’est pas branché, en apparence du moins. Tous les paramètres sont là pour faire un bon coup ! » Décédée en 1999, mais sortie des arènes artistiques en 1971, Lee Lozano figure au rang des revivals. Découverte par l’artiste Paul McCarthy lors d’une exposition à PS1 à New York en 2004, elle est, depuis, représentée par Hauser & Wirth (Zurich, Londres). La galerie a profité de la rétrospective organisée simultanément à la Kunsthalle de Bâle pour afficher un tableau sur la foire. Mais seulement à titre d’échantillon, car la toile avait été vendue voilà quelque mois pour environ 180 000 euros. De son côté, Victoria Miro (Londres) a consacré une bonne partie de son stand à la peintre américain Alice Neel (1900-1984), une portraitiste très académique dont les prix voguent pourtant de 300 000 à 500 000 dollars. On pouvait enfin remarquer chez CFA (Berlin) une peinture de l’Allemand Uwe Lausen. La succession de cet artiste, qui s’est suicidé en 1970 à l’âge de 29 ans, est détenue par Haas & Fuchs (Berlin). Mais ce peintre devient autrement plus « sexy » entre les mains de CFA, qui l’a confronté en mars au travail de Daniel Richter. Tous deux n’ont toutefois pas les mêmes tarifs, une toile d’Uwe Lausen valant 38 000 euros. Le prix d’un jeune artiste... mort !

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France