Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Les collections font salons - Le Journal des Arts - n° 246 - 3 novembre 2006

Azimi Roxana - 982 mots - Le Journal des Arts n° 246 - 3 novembre 2006

Achats

Les collections font salons

982 mots - Le Journal des Arts n° 246 - 3 novembre 2006

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le Fonds national d’art contemporain a acheté trente œuvres sur la FIAC. Comparaison avec l’initiative du fonds d’achat pour la Tate sur Frieze Art Fair à Londres.

PARIS - Pour la seconde année consécutive, la commission d’achat du Fonds national d’art contemporain (FNAC) a fait ses emplettes sur la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) avec un budget de 400 000 euros. Une initiative qui emboîte le pas au fonds d’acquisition pour la Tate lancé en 2003 sur la foire Frieze Art Fair à Londres. La commission du FNAC se compose de quatorze membres, dont neuf « personnalités qualifiées ». Mené par les collectionneurs Candida Gertler et Yana [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Les ristournes du FNAC

La commission d’acquisition du FNAC a obtenu auprès des galeries des remises allant de 15 % à 25 %. « Je fais toujours un prix au FNAC et aux artothèques. Je me dis que l’argent économisé ne sert pas à partir aux Bahamas, mais à acheter des œuvres d’autres artistes. Si vingt galeries font 15 %, la commission peut acheter trois pièces de plus », observe Bernard Utudjian, de la galerie Polaris (Paris). « Avec l’accord de l’artiste », Jocelyn Wolff (Paris) a fléchi la barre de 30 000 euros à 24 000 euros pour l’installation de Julius Popp. De même, la galerie Baronian-Francey (Bruxelles) a retiré 2 000 euros au prix initial de 14 000 euros pour l’œuvre de Marie-José Burki. Parce que l’État le vaut bien ?

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France