Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Ruth Noack : « Nous prenons des risques » - Le Journal des Arts - n° 261 - 8 juin 2007

Sorbello Marina - 1022 mots - Le Journal des Arts n° 261 - 8 juin 2007

Ruth Noack : « Nous prenons des risques »

1022 mots - Le Journal des Arts n° 261 - 8 juin 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Ruth Noack, curatrice de la Documenta 12, dévoile les coulisses de cette édition qui s’articule autour de trois questions essentielles : la modernité, la vie, l’éducation.

La douzième édition de la Documenta, l’une des plus importantes expositions d’art contemporain, qui a lieu tous les cinq ans à Cassel en Allemagne, ouvre ses portes le 16 juin dans sept lieux différents. Peu de chose a filtré de cette 12e édition, organisée par l’artiste et curateur basé à Vienne, Roger M. Buergel, et sa compagne, la curatrice Ruth Noack. Seuls quelques noms d’artistes participants ont été révélés. Ces derniers ont eu pour thèmes imposés les trois [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Lacaton et Vassal renient le pavillon Aue

Inspiré du Crystal Palace, le pavillon Aue est aujourd’hui orphelin. Les architectes français Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal se sont entièrement désolidarisés de leur création, une structure de verre conçue spécialement pour la Documenta 12. Le duo avait imaginé une structure aérienne, toute en transparence, entièrement pensée dans l’esprit du développement durable. Or l’idée d’une circulation naturelle de l’air a dû faire place, par souci de conservation des œuvres exposées, à une armada d’appareils de climatisation et à la fermeture hermétique du bâtiment. « Nous avons alerté le directeur de la Documenta sur le fait que le bâtiment ne correspondait plus à notre projet initial. […] Rien n’a été fait, nous a déclaré Jean-Philippe Vassal. Nous savons ce qu’est un musée, ce qu’est la conservation d’une œuvre d’art. La Documenta ne nous a pas fait confiance et a préféré des solutions standard, plus grossières, pour assurer les conditions de conservation. […] Il existe pourtant des solutions plus fines, plus légères et plus écologiques. » De l’originalité de cette structure temporaire, les organisateurs de Documenta n’ont finalement retenu que le bénéfice des 12 000 mètres carrés supplémentaires. M. M

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France