Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Capter la puissance des ancêtres - Le Journal des Arts - n° 258 - 27 avril 2007

Bétard Daphné - 439 mots - Le Journal des Arts n° 258 - 27 avril 2007

Arts premiers

Capter la puissance des ancêtres

439 mots - Le Journal des Arts n° 258 - 27 avril 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le Musée du quai Branly révèle l’art de la Nouvelle-Irlande selon un parcours très didactique, entre ethnologie et esthétique.

PARIS - L’art de Nouvelle-Irlande est essentiellement connu pour ses sculptures malagan, figures aux mille et un motifs dont raffolèrent les expressionnistes allemands et les surréalistes français. Le Musée du quai Branly, à Paris, en dévoile aujourd’hui de nouveaux aspects et montre la richesse des productions artistiques de cet archipel de Mélanésie (lire l’encadré). Particulièrement soignée, à la fois sobre et vivante, la scénographie offre de nombreuses clefs de lecture aux visiteurs : cartels et panneaux explicatifs des plus didactiques, carte [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

L’archipel des « big men »

Située dans le Pacifique, au nord de la Nouvelle-Guinée, dans ce vaste ensemble qu’est la Mélanésie, l’île de la Nouvelle-Irlande forme, avec la Nouvelle-Bretagne et pléthore d’autres îles plus petites, une entité géographique baptisée archipel Bismarck – souvenir de la période coloniale allemande qui dura jusqu’en 1914. L’origine des populations de Nouvelle-Irlande est à chercher du côté de l’Asie du Sud-Est d’où de petits groupes commencèrent à migrer, il y a près de 35 000 ans. Actuellement, 18 langues y sont parlées, héritières des langages papous, d’une part, et austronésiens, d’autre part. Autrefois installée dans les montagnes, la majorité de la population habite aujourd’hui des villages côtiers, souvent situés à l’abord d’une passe dans le récif corallien. Les sociétés de l’île sont divisées en clans, dirigés chacun par un « big man », choisi pour ses capacités à rassembler.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France