Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Friesz, entre modernité et tradition - Le Journal des Arts - n° 256 - 30 mars 2007

Bétard Daphné - 570 mots - Le Journal des Arts n° 256 - 30 mars 2007

Rétrospective

Friesz, entre modernité et tradition

570 mots - Le Journal des Arts n° 256 - 30 mars 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Organisée conjointement avec les musées de Céret et du Havre, l’exposition de La Piscine de Roubaix rend hommage à un artiste longtemps négligé.

ROUBAIX - Connu essentiellement pour sa contribution au fauvisme, Émile Othon Friesz (1879-1949) a été quelque peu occulté par l’histoire de l’art moderne. L’artiste n’avait pas fait l’objet d’une rétrospective depuis près de 30 ans – les musées des beaux-arts de La Rochelle, du Havre et de La Roche-sur-Yon avaient organisé une exposition en 1979 – et aucune monographie ne lui avait été consacrée depuis l’ouvrage de Maximilien Gauthier en 1957. Un premier catalogue [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Le Chevallier en lumière

Parallèlement à la rétrospective « Friesz », La Piscine met en lumière l’œuvre de Jacques Le Chevallier (1896-1987), peintre, décorateur, verrier et illustrateur-graveur, figure majeure de l’histoire de l’art décoratif du XXe siècle. Membre fondateur de l’U.A.M. (Union des Artistes Modernes), Le Chevallier participa aux manifestations du groupe jusqu’à sa transformation en une association intitulée Forme Utile (FU) dans les années 1950 et collabora régulièrement avec Robert Mallet-Stevens. À travers quelque soixante-dix pièces, l’exposition se concentre sur les luminaires réalisés entre 1926 et 1932, une courte période qui lui permit d’innover en la matière, notamment en empruntant à l’univers industriel ses matériaux et ses techniques. « Jacques Le Chevallier (1896-1987) – La lumière moderne », La Piscine, Roubaix. Jusqu’au 20 mai. L’exposition sera ensuite présentée au Musée départemental de Beauvais (26 juin-30 septembre), puis au 15, square de Vergennes à Paris (18 octobre-9 février 2008).

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France