Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Signé Praxitèle ? - Le Journal des Arts - n° 256 - 30 mars 2007

Marlin Laurence - 854 mots - Le Journal des Arts n° 256 - 30 mars 2007

Grèce antique

Signé Praxitèle ?

854 mots - Le Journal des Arts n° 256 - 30 mars 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le Musée du Louvre consacre une monographie au sculpteur, si célèbre en son temps, mais dont l’œuvre ne nous parvient aujourd’hui que par de lointains échos.

PARIS - Déesse de l’amour feignant la pudeur, l’Aphrodite de Cnide ne laissera pas le visiteur de marbre. Dans l’Antiquité, on raconte qu’un jeune pèlerin du sanctuaire de Cnide, où la statue était exposée, en était tombé éperdument amoureux. Malgré l’immense succès de ce premier nu féminin dans l’histoire de la sculpture, l’on a peine à déceler qui est réellement le talentueux Praxitèle, auteur de cette œuvre. Les Anciens disent qu’il avait un père [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Les grands absents

L’Éphèbe de Marathon devait être le fleuron de l’exposition « Praxitèle ». Persuadé que la Grèce allait lui prêter ce bronze, le Louvre avait fait figurer la statue sur les affiches de son exposition. Malheureusement, le Musée national d’Athènes a annoncé en janvier son refus de prêt invoquant la trop grande fragilité et le caractère « inamovible » de l’œuvre. C’est une absence importante pour la manifestation qui devra se passer d’un des seuls bronzes originaux du IVe siècle av. J.-C. attribué au sculpteur ou à son atelier. La surprise et la déception furent grandes parmi les responsables du Louvre, d’autant plus que le musée venait d’accéder à la demande d’Athènes de renoncer à la présentation d’un Apollon Sauroctone conservé au Musée de Cleveland (États-Unis), œuvre qui aurait fait l’objet d’un trafic, selon les Grecs. Cette affaire ébranle une fois de plus les musées américains – après le Getty Museum de Los Angeles et le Metropolitan Museum of Art de New York – qui ont été accusés d’avoir acquis des antiquités auprès d’antiquaires peu scrupuleux (lire le JdA n°252, 2 fév. 2007, p. 5).

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France