Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Reprise en mains - Le Journal des Arts - n° 252 - 2 février 2007

Azimi Roxana - 516 mots - Le Journal des Arts n° 252 - 2 février 2007

ARCO

Reprise en mains

516 mots - Le Journal des Arts n° 252 - 2 février 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La nouvelle direction de la foire de Madrid, organisée du 15 au 19 février, promet du changement.

MADRID - Après un 25e anniversaire tristounet l’an dernier, cette édition de l’ARCO, la foire d’art moderne et contemporain de Madrid, présage d’un nouveau cap. D’après sa nouvelle directrice, Lourdes Fernandez, les changements ne seront patents qu’en 2008, lors du déménagement vers d’autres halls actuellement en construction. La foire madrilène tourne déjà le dos à la sectorisation effrénée qui grevait toute lisibilité. Retour donc à la clarté avec un programme général, une section Proyectos plutôt roborative, [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Où en sont les collectionneurs privés ?

Pour Lourdes Fernandez, le collectionnisme espagnol serait arrivé à maturité. « Lorsque l’ARCO a commencé, il y a 26 ans, le gouvernement a injecté beaucoup d’argent et fait en sorte que toutes les écoles fassent des visites sur le salon. En deux décennies, on commence à en percevoir l’effet, confirme Jill Silverman, de la galerie Thaddaeus Ropac (Paris-Salzbourg). Depuis cinq ans, on voit des jeunes collectionneurs qui regardent l’art international. » Jimena Blázquez figure dans cette nouvelle fournée. Cette trentenaire dirige la Fondation familiale NMAC à Cadix. Ce parc de sculptures compte des œuvres d’Olafur Eliasson, Maurizio Cattelan, Pascale Marthine Tayou ou encore Ester Partegàs. Une hirondelle ne fait toutefois pas le printemps, car, comme le souligne Alex Nogueras « en Espagne tout le monde achète des appartements, donc le niveau d’endettement est élevé ». La majorité des collectionneurs espagnols disposent du coup de petits ou moyens budgets. Pour ce qui est des très grands collectionneurs, ils semblent encore enclins à l’art ancien ou moderne. Le financier Plácido Arango est plutôt connu pour ses Goya, Greco et autres Ribera, tout comme la notoriété du président d’Airtel, Juan Abelló, repose sur ses Picasso et Juan Gris. Restent quelques exceptions, comme Fernando Meana, qui a déposé sa collection jusqu’en 2007 au Centro de Arte Contemporáneo de Malaga. La plupart ont créé leurs fondations, tel Rafael Tous, lequel a ouvert en 1980 le centre d’art Metrònom à Barcelone, ou Enrique Ordonez et sa Fondation Cof à San Sebastian. La galeriste Helga de Alvear envisage pour sa part d’ouvrir sa fondation en 2008 à Caceres, dans l’Extremadura.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France