Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Expositions > Calendrier > Terre Natale - Ailleurs commence ici

Terre Natale - Ailleurs commence ici

Paris (France) - Fondation Cartier pour l'art contemporain
21 novembre 2008 - 15 mars 2009
Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La note du JournaldesArts.fr : Intéressante

« Terre Natale, Ailleurs commence ici » est une réflexion en duo (Depardon-Virilio) sur le rapport au natal et les questions identitaires. Dans un mouvement paradoxal et complémentaire (enracinement/déracinement), cette expo poético-politique se décline en deux temps : le cinéaste-photographe Raymond Depardon montre le quotidien dans sa terre natale dans ce qu’il a de plus ordinaire (enracinement) pendant que le philosophe et urbaniste Paul Virilio tend à montrer, lui, que « la grande mobilisation migratoire », via la violence de la vitesse et le rétrécissement des distances, remet en cause la notion même de sédentarité (déracinement).

La première partie est constituée de films signés Depardon : dans une grande salle, on a la projection monumentale d’un film d’interviews de populations attachées à leur terre (Chili, Ethiopie, Bolivie, France et Brésil), Depardon donnant ici la parole à ceux qui se sentent menacés par la mondialisation. Dans une petite salle, ce documentariste présente aussi, via un journal de voyage, son tour du monde en solitaire en 14 jours. Au sous-sol, la seconde partie est placée sous la direction de Virilio : à l’aide d’une scénographie conçue par des artistes américains, ce philosophe autodidacte présente une première installation (Exits : Part 1), faite d’une mosaïque de 48 écrans traitant des mouvements de population sur le globe, puis une deuxième installation (Exits : Part 2), offrant une visualisation à 360° des migrations de population et de leurs causes (flux d’argent, réfugiés politiques, catastrophes naturelles). Cette installation interactive, proche d’un jeu de l’oie, est faite d’une myriade de données difficile à décoder : ici, on aurait vraiment besoin de médiateurs pour décrypter ce planisphère scientifique témoignant du jeu, peu rassurant, des migrations.

A l’inverse de la précédente expo qui exploitait au mieux la structure toute en reflets et transparence de la Fondation Cartier (César par Nouvel), cette expo-cartographie ne fait, in fine, pas grand-chose de la structure de verre et de métal, c’est d’autant plus regrettable que toutes les œuvres présentées ici ont été créées pour cette expo. Classiquement, l’ensemble du parcours est transformé en une « boîte noire » de cinéma, ça marche mais c’est sans réelle surprise. Enfin, pour ceux qui seraient frustrés de ne pas trouver de photographies de Depardon exposées, n’hésitez pas à monter à la librairie, en mezzanine, où l’on peut voir, à côté des livres publiés pour l’occasion, des polaroids originaux, et magnifiques, de ce grand photographe : Ouf, on respire !, le journalisme n’empiète pas sur l’art, la sobriété l’emporte sur le spectaculaire, et c’est tant mieux - on peut alors s’interroger, à loisir, sur nos « petits » modes de vie moderne sans se sentir pris en otage par une idéologie, certes convaincante, mais un tantinet alarmiste.

Lieu d'exposition

Fondation Cartier pour l'art contemporain

261, boulevard Raspail
75014 Paris
Ile-de-France
France
Tél : +33 (0)1 42 18 56 50
Horaires : De 11h à 21h  - De 11h à 22h mardi
Jour(s) de fermeture : Fermé le 1 er janvier et le 25 décembre

Voir leur Site Web

 


Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France