Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Expositions > Calendrier > Picasso et les maîtres

Picasso et les maîtres

Paris (France) - Galeries nationales du Grand Palais
08 octobre 2008 - 02 février 2009
Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La note du JournaldesArts.fr : A voir absolument

Voila une exposition que l’on pourrait qualifier d’expo du siècle, si le siècle ne faisait que commencer !

Elle est avant tout exceptionnelle par l’incroyable concentration de chefs-d’œuvre de toutes époques. On y trouve un rassemblement unique en France de tableaux du Greco, La Maya desnuda de Goya qui n’a jamais quitté le Prado à Madrid, des tableaux de Velázquez, du Titien, d’Ingres provenant des plus grands musées. Des tableaux que l’on connaît par cœur pour les avoir vu reproduits des milliers de fois dans les livres d’art et que l’on a enfin devant les yeux, en réel. En vis-à-vis, des Picasso parmi les plus inouïs, et pourtant la France en est bien dotée : Les demoiselles des bords de la Seine d’après Courbet (Bâle), La repasseuse (New York), La buveuse d’absinthe (Russie), et bien d’autres...

Mais cette exposition est aussi plaisante par son extrême didactisme et sa lisibilité. Bien organisée par thème, la scénographie permet de facilement appréhender les citations, hommages, influences et réinterprétations des maîtres anciens par Picasso. Citation du geste de la coiffeuse dans La coiffure de Renoir. Influences, admises explicitement par Picasso du Greco. Réinterprétations des Ménines (absentes cependant de l’exposition), ou de L’enlèvement des Sabines. Le décor est neutre (quoiqu’en disent les organisateurs) et c’est tant mieux, tant les œuvres se suffisent à elles-mêmes.

Enfin elle aussi formidable en ce qu’elle démontre le génie de l’Espagnol tout au long de sa longue carrière. Picasso maîtrise tous les genres : portraits, natures mortes, scènes historiques. Picasso se renouvelle constamment tout en révolutionnant la peinture. Picasso absorbe la leçon des maîtres, qu’il intègre dans une manière qui lui est propre et qui supporte largement la comparaison avec ses devanciers.

L’exposition finit en apothéose avec la salle des nus. Du coup les visiteurs stationnent dans cette dernière salle. C’est sans doute ici le seul bémol à introduire. Malgré les horaires élargis, on se presse devant les toiles.

Ne lisez pas les grincheux qui émettent quelques récriminations, excédés qu’ils sont par le caractère spectaculaire et le marketing autour de l’exposition. C’est un événement historique qu’il serait insensé de rater.

Lieu d'exposition

Galeries nationales du Grand Palais

3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
Ile-de-France
France
Tél : +33 (0)1 44 13 17 17
Horaires : De 10h à 20h - De 10h à 22h mercredi
Jour(s) de fermeture : Fermé mardi

Nombre de visites : 751000

Voir leur Site Web

 


Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France